accueil > Développement > Brûlure bactérienne

Brûlure bactérienne


Devant l'ampleur de l'épidémie connue à l'été 2016, en date du 6 septembre, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Pierre Paradis, a délivré une ordonnance de mesures phytosanitaires visant le territoire de la MRC de Deux-Montagnes et des secteurs de Saint-Benoît, de Saint-Augustin et de Sainte-Scholastique de la ville de Mirabel. Consultez tous les détails ici. 

La brûlure bactérienne est une maladie végétale grave qui s’attaque aux arbres de la famille des rosacés, tels que les pommiers, poiriers, pommetiers décoratifs et sorbiers. Elle entraine beaucoup de dommages, voire la mort d’un arbre en une seule saison.

Depuis quelques années, la brûlure bactérienne (ou feu bactérien) a affecté une grande proportion de pommiers dans la région des Laurentides, et Oka ne fait pas exception.

Avez-vous des pommiers à la maison? En vertu de la loi sur la protection sanitaire des cultures, toute personne doit prendre les mesures nécessaires pour éviter que les végétaux dont elle a la propriété ou la garde ne propagent, à une culture commerciale, un organisme nuisible réglementé.

Brûlure bactérienne des pommiersPourquoi suis-je concerné ? Un seul pommier infecté peut contaminer les vergers voisins (dans un rayon de 5 kilomètres). Les travaux de lutte et de prévention contre la brûlure bactérienne occasionnent des coûts supplémentaires dans les entreprises pomicoles.  

Le moment propice à la propagation de cette maladie est lors de la floraison des pommiers, au moment de la pollinisation par les abeilles.

Voici quelques mesures à appliquer afin de freiner sa propagation et de réduire son incidence pour les années futures:

  • Par temps sec, coupez la branche atteinte de 30 à 45 cm sous la zone affectée (brune);
  • Désinfectez vos outils après chaque coupe à l’aide d’alcool à friction; 
  • Laissez sécher les branches coupées et les jeter dans un sac de plastique bien fermé;
  • Enfin, si le tronc est touché,vous devez couper l’arbre ;
  • À partir de la mi-juin, surveillez l’apparition de nouveaux symptômes et assurez-vous de les éliminer au fur et à mesure. 

Pour en savoir plus, consultez les dépliants suivants:

Comment reconnaître les symptômes?
 Généralement, l’arbre est infecté au printemps, au moment de sa floraison. Le rameau infecté flétrit, brunit et forme un « J » inversé. Les symptômes sont particulièrement visibles vers la fin du mois de juin.
 
En cas de doute, vous pouvez aussi contacter  votre  pépinière  ou  centre  du jardin ou communiquez avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ):450971-5110, poste 6521.